Recherche, scénario, réalisation et caméra Serge Giguère

Montage image Louise Dugal

Conception sonore Claude Beaugrand

Musique Originale René Lussier

Production Nicole Hubert, Sylvie Van Brabant

 

 

Bios

 

Générique (long)

Serge Giguère, réalisateur

Serge Giguère est l’une des figures majeures du documentaire au Québec. Son précédent long métrage À force de rêves s’est mérité le Prix Jutra du meilleur documentaire en 2007. Trois de ses films ont par ailleurs reçu la mention Meilleur moyen métrage de l’année par l’Association québécoise des critiques de cinéma, soit Oscar Thiffault (1988), sur le célèbre auteur-compositeur du « Rapideblanc », Le roi du drum (1991), portrait du jazzman Guy Nadon, et 9, Saint-Augustin (1995), portant sur le prêtre ouvrier Raymond Roy.

D’abord reconnu pour son travail de caméraman, Giguère signe les images des films De la tourbe et du restant de Fernand Bélanger (1979), Jacques et Novembre de Jean Beaudry et François Bouvier(1984) ainsi que d’une soixantaine d’autres films. Ses collaborations avec Sylvie Van Brabant (Remous, 1990; Seul dans mon putain d’univers, 1995), avec Maurice Bulbulian (L’Indien et la mer, 1995et Chronique de Nitinaht, 1997) ainsi qu’avec Lucie Lambert (Paysage sous les paupières, 1995; Avant le jour, 1999) méritent tout particulièrement d’être soulignées. Il s’y révèle un caméraman souple et attentif, à l’écoute des personnages, discret, mais capable d’établir une réelle proximité avec les sujets filmés.

En 1974, il fonde Les films d’aventure sociale du Québec avec Robert Tremblay. Les deux cinéastes coréalisent le documentaire Belle famille (1978). Giguère est également caméraman des films de Tremblay, dont les deux fictions Pow Pow té mort ou ben j’joue pu, (1979) et Toul Québec au monde sua jobbe (1978).Giguère s’associe ensuite à Sylvie Van Brabant pour créer, en 1984, Les Productions du Rapide-Blanc. C’est au sein de cette société qu’il réalise tous ses films suivants, à l’exception du Reel du mégaphone (1999) et de Suzor-Coté (2001), deux productions de l’Office national du film du Canada. En plus des prix déjà mentionnés, ses films reçoivent plusieurs récompenses : À force de rêves obtient le Prix spécial du jury de la catégorie Meilleur long métrage canadien au Festival international de documentaires Hot Docs de Toronto (2007), le prix La Vague du meilleur documentaire au Festival international de cinéma francophone en Acadie -FICFA (2007) ainsi que lePrix NFB du meilleur documentaire canadien (NFB Best Canadian Documentary Award) au Festival du Film International de Calgary (2007),Oscar Thiffault se mérite deux prix au Festival de Yorkton (Saskatchewan), Le roi du drum, un prix Gémeaux, tandis que Le reel du mégaphone est nommé dans la catégorie Meilleur documentaire au Gala des Jutra. Serge Giguère coréalise aussi Depuis que le monde est monde (1981) avec Sylvie Van Brabant et Louise Dugal et Le doux partage (1983) avec Sylvie Van Brabant.

Serge Giguère possède cette rare capacité de révéler l’exceptionnelle dimension de personnages en apparence simples, mais dotés d’une grande énergie créatrice, qu’il fréquente sur de longues périodes – son cinéma est un cinéma du temps – pour nous les faire connaître de l’intérieur, dans une dynamique de partage et d’affection qui mise sur la spontanéité et la proximité. Giguère sait traquer les gestes du quotidien et faire émerger le sens en étant attentif aux détails; il sait préserver l’authenticité du réel qu’il observe en établissant une étroite relation de confiance avec ceux qu’il filme.

Douzième réalisation du cinéaste, Le Nord au coeur nous convie à une rencontre avec un personnage plus grand que nature, le géographe et linguiste Louis-Edmond Hamelin, inventeur du concept de nordicité et grand défenseur de l’autochtonie.

Tout en poursuivant son travail de directeur photo avec divers cinéastes, Serge Giguère travaille actuellement à un documentaire intitulé Le mystère MacPherson, pour lequel il accompagne la démarche de la cinéaste d’animation Martine Chartrand alors qu’elle réalise un film basé sur une chanson de Félix Leclerc.

À la fois spontanée et cohérente, naïve et rigoureuse, l’œuvre de Serge Giguère est faite de rencontres marquantes, de moments privilégiés pendant lesquels les spectateurs partagent la vie d’individus originaux qui parlent en leur nom, mais qui, ce faisant, en disent long sur la collectivité à laquelle ils appartiennent. Ainsi, comme une mosaïque, les films de Giguère dessinent un espace, un territoire, une société colorée et chantante, et expriment ses aspirations comme ses déceptions, société dont le cœur bat au rythme des images et des sons recueillis avec grâce et bonheur.

Pour en savoir plus sur la filmographie de Serge Giguère, consultez le site Internet de Rapide-Blanc.

Nicole Hubert, productrice

Nicole Hubert est une productrice engagée dont le travail permet à des documentaristes de s’exprimer, et ce, depuis plus de 30 ans. Elle produit des documentaires féministes, d’abord au Groupe Intervention Vidéo de Montréal (GIV), puis à partir de 1990, au Studio des femmes (Studio D) du Programme anglais de l’Office national du film du Canada. Elle y produit dix films qui récoltent de nombreuses mentions, tant au niveau national qu’international.

En 1998, elle se joint aux Productions du Rapide-Blanc où elle assume la production de plusieurs documentaires dont ceux de Ève Lamont et de Serge Giguère. On pense entre autres à : Squat! (2002), Pas de pays sans paysans (2005), À force de rêves (2006), L’Imposture (2010). Ces longs métrages ont été projetés très largement à travers le Québec et le Canada et ont mérité la faveur du public et de la critique. Avec la sortie du Nord au coeur, Nicole Hubert maintient sa vision et celle des Productions du Rapide-Blanc de produire des documentaires qui provoquent un questionnement et jettent un regard différent sur des enjeux sociaux importants de notre époque.

Sylvie Van Brabant, productrice

Cofondatrice, avec Serge Giguère, des Productions du Rapide-Blanc, elle dirige avec passion cette boîte qui a produit depuis 1984 des documentaires marquants, lauréats de nombreux prix ici et ailleurs. Ces films ont été reconnus et célébrés pour leur facture cinématographique souvent singulière, de même que leur impact social et politique indéniable. Si elle était là comme productrice lors des premières oeuvres de Serge Giguère au Rapide-Blanc, comme Oscar Thiffault et Le roi du drum, elle y est encore derrière des films récents comme Chercher le courant, L’Imposture, Bas ! Au delà du Red Light, On ne mourra pas d’en parler et le présent film de Serge Giguère Le Nord au cœur.

Originaire de Saint-Paul, en Alberta, Sylvie Van Brabant est aussi cinéaste. Elle réalise depuis 30 ans des films qui incitent à réfléchir sur l’acceptation des différences, la santé des femmes, le besoin d’affirmation créative des jeunes, l’importance de conserver sa culture, le respect des droits de l’homme et l’environnement. Son dernier film, Visionnaires planétaires, gagnant de nombreux prix depuis sa sortie remarquée en octobre 2009, est l’aboutissement de la démarche d’une cinéaste depuis toujours soucieuse du bien-être des individus, de la société et de l’environnement.

 

Générique (long)

_______________________________________________________

(générique de fermeture)

 

Merci à Louis-Edmond Hamelin pour sa généreuse participation

 

Produit avec la participation financière de

SODEC, Société de développement des entreprises culturelles-Québec

QUÉBEC, Crédit d’impôt cinéma et télévision-Gestion SODEC

Fonds des médias du Canada

Aide au cinéma indépendant, Canada (ACIC) – ONF

Conseil des arts et des lettres du Québec

Crédit d’impôt du Canada

Secrétariat aux Affaires Autochtones

 

Avec la participation de

Télé-Québec

Et

Canal Savoir

 

Recherche, scénario, réalisation et caméra

Serge Giguère

 

D’après une idée de
Suzann Méthot

 

Montage image

Louise Dugal

 

Collaboration au scénario

Francine Tougas

 

Consultante au scénario

Nicole Hubert

 

 

Prise de son

Serge Giguère

 

Prise de son additionnelle

Richard Lavoie 

 

Animation

Pierre Trudeau

 

Sculpture sur glace

Guy Beauregard

 

Recherche d’archives et libération de droits

Odette Des Ormeaux

 

Conception et montage sonore

Claude Beaugrand

Montage des dialogues

Francine Poirier

Monté à l’Atelier

 

Musique originale

René Lussier

 

Musiciens

Émilie Girard-Charest, violoncelle

René Lussier, guitares

Jean René, alto

Martin Ringuette, trombone

 

Enregistrement et mixage de la musique

Martin M. Messier

Bruitage

Lise Wedlock

 

Assistant au bruitage 

Laurent Ouellet

 

Enregistrement du bruitage (ONF)

Geoffrey Mitchell

 

Vision Globale – Services Sonores

 

Mixage

Stéphane Bergeron

 

Assistants techniques 

Yanick Gauthier

Gabrielle Labelle Joly

 

 

Coordination 

Karole Lemieux

 


Techniciens au montage numérique (ONF)

Pierre Dupont

Patrick Trahan

Montage en ligne (ONF)

Denis Pilon

 

Titres (ONF)

Gaspard Gaudreau

Infographie (ONF)

Mélanie Bouchard

 

Conseiller juridique

Rémy Khouzam (Lussier & Khouzam)

 

Archives

Photos / Imprimés

 

Benoît Dumont

Roméo Flageol

Louis-Edmond Hamelin

Robert House 

Claude Lussier

Jacques Rousseau

Réal St-Jean

 

Archives Deschâtelets

Archives du Jardin Botanique de Montréal

Les classiques des sciences sociales – UQAC

Northwest Territories Archives

Université Laval

 

Le Devoir

Le Nouvelliste

La Presse

Le Soleil

 

Éditions Hurtubise – HMH

Editions MultiMondes

Presses de l’Université Laval

Vidéo

Archives Radio-Canada

Bibliothèque et Archives nationales du Québec

Canadian Broadcasting Corporation: TV Archive Sales

Forum Plan Nord

Grand Conseil des Cris (Eeyou Istchee)

Images du 22 avril – Christian Cappera

Institut de développement durable des Premières Nations du Québec et du Labrador

Les Ateliers Audiovisuels du Québec

Office national du Film du Canada

OSBL Savoir – Remy Trudel

Picture Plant Ltd

Productions Glaciel – Marc Lebel, Producteur, «Les coureurs de froid»

Équipe de l’ACIC (ONF)

Productrice
Johanne Bergeron

Coordonnatrice
Marie-Christine Guité

Équipe des Productions du Rapide-Blanc

Coordonnatrices

Amélie Lambert-Bouchard

Nathalie Perreault

 

Supervision technique

Théo Van Brabant

 

Direction technique

Vanessa Abadhir

 

Chef comptable

Lorette Torelli

 

Assistante à la comptabilité

Monique Rousselet

 

Agent de mise en marché

Nathalie Perreault

 

Pour Télé-Québec

Chargée de programmation

Élisabeth Daigle

Directrice des programmes culture, société et documentaires

Isabelle Albert

 

 

Nous remercions

 

Anne-Marie André

Elisabeth Ashini

Geneviève Baril 

Nadine Beaudet

Stéfano Biondo

Joë Bouchard

Amélie Breton

Jean Désy

Philippe Dancause 

Henri Dorion 

Pierre Ferlatte

Christian Fournier

Alexandre Germain

Alain Giguère 

Colette Hamelin

Krystyna Hamelin

Serge Ashini Goupil

Catherine Lachaussée

James Lambert 

Lucie Lambert

Martin Leclerc

Pierre-Étienne Lessard

André Maltais

Jean-Philippe Messier

Suzann Méthot 

Jean Morisset

Ghislain Picard 

Claude-René Piette

Josée Pomminville 

François Prévost

Evelyne St-Onge

Jean St-Onge

Joanie St-Pierre 

Jimmy Vollant

Philippe Vollant

 

Les Amis du Mushuau-nipi

La première chaîne de Radio-Canada à Québec

 

 

Productrices

Nicole Hubert

Sylvie Van Brabant

 

 

Le Nord au cœur

Produit par

Les Productions du Rapide-Blanc Inc.

www.rapideblanc.ca

 

 

© 2012 FILMS DU RAPIDE-BLANC INC.